Salmon

Le casse-tête des poux de mer et de leur impact considérable sur la salmoniculture


L'élevage de saumon est un secteur très lucratif. En fournissant ce qui est devenu l'une des protéines les plus prisées au monde, le secteur...
En savoir plus

Plastic crisis ocean

Comment le secteur des produits de la mer s’attaque-t-il à la crise du plastique ?


Bien que la pandémie de COVID-19 continue à accaparer nos pensées et actions immédiates, la pollution plastique était, encore récemment, le...
En savoir plus

Korean snow crab

Le géant coréen au goût sucré issu des profondeurs


Le crabe des neiges occupe une place très spéciale dans la culture coréenne. Appelé localement « daegae », ce qui signifie littéralement...
En savoir plus


Filleted Alaskan Pollak fish

Le colin d’Alaska : un poisson à chair blanche pour tous 2 minutes

  Mar 24, 2021

Bien qu’il soit l’un des poissons les plus consommés au monde, le colin d’Alaska est loin d’être l’un des mieux connus. En effet, si l’une des principales espèces devait passer à travers les mailles du filet sans bruit, ce serait sans nul doute le colin. Malgré cet anonymat relatif, ce poisson à chair blanche – issu de la même famille que la morue et l’aiglefin – présente beaucoup de bienfaits.

Bien qu’il soit l’un des poissons les plus consommés au monde, le colin d’Alaska est loin d’être l’un des mieux connus. En effet, si l’une des principales espèces devait passer à travers les mailles du filet sans bruit, ce serait sans nul doute le colin. Malgré cet anonymat relatif, ce poisson à chair blanche – issu de la même famille que la morue et l’aiglefin – présente beaucoup de bienfaits.

Alaskan pollock in a dish

Abondance

Un autre de ses atouts ? Il ne fait l’objet d’aucune pénurie. Sur le plan commercial, il s’agit du poisson comestible le plus largement pêché à l’état sauvage dans le monde. Près de trois millions de tonnes de colin d’Alaska sont débarquées chaque année dans le Pacifique Nord – de l’Alaska au nord du Japon –, la plupart étant certifiées en vertu de  normes de durabilité internationales issues de tiers.

Le poisson, qui peut atteindre jusqu’à un mètre de longueur et peser autour des 4 kg, se trouve dans la colonne d’eau à des profondeurs comprises entre 180 et 1.200 mètres et est disponible toute l’année. Son apparence est caractérisée par une ligne latérale bien définie de couleur argentée, présente des deux côtés.

En Alaska, le colin est principalement pêché par des chalutiers pélagiques qui traînent les filets au milieu de la colonne d’eau. Certains navires sont connus sous le nom d’« unités de pêche/transformation » car ils sont assez gros pour pêcher leurs propres poissons, puis les transformer et les surgeler en mer. D’autres bateaux confient leurs prises à des navires-usines en mer ou à des usines au sol.

Toutes les principales pêcheries de colin sont administrées à travers une série de mesures de gestion. Résultat : les prises accessoires sont très faibles.

Filleted Alaskan Pollak fish

Adaptabilité

Tout comme ses plus célèbres cousins précédemment cités, le colin d’Alaska peut être servi d’innombrables façons et donne des filets sans arêtes dont la couleur blanche comme neige est uniforme. Toutefois, sa grande disponibilité fait de lui une solution bien plus rentable.

Le colin est commercialisé sous différentes formes, y compris des filets frais et congelés. Il donne d’excellents bâtonnets ou croquettes de poisson et autres produits panés et enrobés à base de poisson, et constitue parfois l’élément principal d’un plat de « fish and chips ». Il sert aussi couramment d’ingrédient au surimi, en étant élaboré de sorte à imiter la chair de crabe, de crevette et de coquilles Saint-Jacques par exemple.

Fried Alaskan pollock in a dish

Croissance

Ensemble, ces qualités, ainsi que d’autres, ont amené le poisson à être largement utilisé en Europe et en Amérique du Nord, les deux régions signalant une forte augmentation des ventes lors de la pandémie de COVID-19. Cette tendance correspond à une demande croissante de préparations saines à base de produits de la mer de la part des consommateurs pendant les mesures de confinement.

La catégorie des commerces de détail de produits surgelés a particulièrement bénéficié de ce changement de consommation, l’ensemble des principaux marchés ayant connu une croissance marquée au cours de l’an passé. Le colin se révèle être également un ingrédient vedette toujours plus populaire auprès des chaînes de fast-food et de leurs clients.

Après avoir fortement consolidé sa position sur le marché, espérons que 2021 sera l’année de la consécration et que le colin d’Alaska recevra enfin la reconnaissance publique qu’il mérite.

 


Comments