Salmon

Le casse-tête des poux de mer et de leur impact considérable sur la salmoniculture


L'élevage de saumon est un secteur très lucratif. En fournissant ce qui est devenu l'une des protéines les plus prisées au monde, le secteur...
En savoir plus

Plastic crisis ocean

Comment le secteur des produits de la mer s’attaque-t-il à la crise du plastique ?


Bien que la pandémie de COVID-19 continue à accaparer nos pensées et actions immédiates, la pollution plastique était, encore récemment, le...
En savoir plus

Korean snow crab

Le géant coréen au goût sucré issu des profondeurs


Le crabe des neiges occupe une place très spéciale dans la culture coréenne. Appelé localement « daegae », ce qui signifie littéralement...
En savoir plus


Salmon

Le casse-tête des poux de mer et de leur impact considérable sur la salmoniculture 2 minutes

  Jan 26, 2021

L’élevage de saumon est un secteur très lucratif. En fournissant ce qui est devenu l’une des protéines les plus prisées au monde, le secteur s’est développé à un rythme effréné au cours des 25 dernières années. Et, en offrant un stock mondial dépassant désormais quelque 2,6 millions de tonnes, le poisson a transformé plusieurs des plus grands producteurs en sociétés prospères à la renommée internationale.

Les ventes mondiales engrangeant plusieurs milliards de dollars, la demande ne cessant de croître et de nouveaux marchés émergeant sans cesse, l’élevage de saumon semble être le secteur de production alimentaire idéal dans lequel investir. Bien que cela soit vrai dans une certaine mesure, le parcours des producteurs est loin d’être un long fleuve tranquille. Comme tout système d’élevage d’animaux – sur terre ou en mer – ces derniers font face à de nombreuses menaces ayant le potentiel de saper une grande partie du dur labeur leur ayant permis de s’affirmer. Dans le cas de la production salmonicole, le plus grand défi à relever reste de loin le pou de mer.

Un problème coûteux

Les poux de mer sont des crustacés d’eau de mer. Bien que visibles, ils sont plus petits qu’un ongle humain. Des dizaines de types différents de ces parasites sont présents dans la nature, le principal étant le pou de mer dénommé Lepeophtheirus salmonis, lequel touche le saumon Atlantique. Ce nuisible se nourrit de la peau, du mucus protecteur et du sang du saumon, entraînant ainsi des lésions au poisson et affaiblissant son système immunitaire.

D’un point de vue commercial, ces poissons deviennent invendables. Et dans les cas les plus extrêmes, les salmoniculteurs sont confrontés à des phénomènes de mortalité de masse.

Avant l’essor de la salmoniculture, les poux ne posaient pas trop de problèmes aux stocks de saumons sauvages. Lors de leur courte phase larvaire, les poux nagent pour trouver un poisson hôte et s’y accrocher en vue de survivre. Mais les salmoniculteurs élevant des dizaines de milliers de poissons dans des environnements à forte concentration, les infestations de poux de mer constituent désormais un défi bien connu de l’industrie, lui coûtant des centaines de millions d’euros par an.

poux de mer

Lutte contre les organismes nuisibles

Dans les sites d’élevage actuels, les salmoniculteurs tentent de contrôler le nombre de poux en faisant appel à des stratégies de lutte contre les organismes nuisibles associant des approches non médicamenteuses, telles que l’épouillage mécanique et thermique, des barrières physiques comme les jupes de cages anti-poux, et une lutte biologique en utilisant des poissons nettoyeurs tels que les labres, qui se nourrissent de poux, sans oublier les traitements proposant une gamme limitée de médicaments vétérinaires homologués.

Les produits pharmaceutiques utilisés pour les agents d’épouillage du saumon sont en grande partie administrés sous forme d’aliments médicamenteux ou de bains de traitement. Mais bien que ces derniers restent parmi les solutions le plus souvent appliquées, les poux ont développé au fil du temps une plus grande résistance aux médicaments utilisés.

Salmon protection

Les solutions du futur

Face à un tel enjeu, la motivation pour trouver des approches naturelles et durables afin de combattre le problème est très forte. À ce titre, de nombreux programmes scientifiques sont en cours, dont les domaines de recherche comprennent l’élevage sélectif du saumon résistant aux poux et les ingrédients alimentaires anti-poux.

Parallèlement, de nouvelles méthodes de production préventives, telles que les filets spéciaux renfermant les poissons plus profondément sous l’eau, ont connu un certain succès dans la réduction des infestations. Cela est dû au fait que les larves du pou de mer se trouvent majoritairement près de la surface de l’eau.

Malheureusement, vu qu’il s’agit d’une espèce endémique, les salmoniculteurs ne peuvent éliminer totalement le pou de mer. Par conséquent, bien que le secteur fasse tout son possible en vue de réduire cette menace, ces problèmes parasitaires sont susceptibles de rester l’ennemi public numéro un de l’industrie pour un bon bout de temps encore.

 

 


Comments