Roze zalm

Saumon sauvage ou d’élevage ? Une question de goût


En tant qu'aliment, le saumon est un poisson très spécial. Extrêmement prisé par les marchés aussi bien traditionnels qu'émergents, la...
En savoir plus

USPs Lobster

Les promesses du homard UHP


Lorsqu’il s’agit de susciter l’enthousiasme en matière culinaire, très peu de produits sont capables de rivaliser avec le homard. Son goût...
En savoir plus

Pittman seafoods asia

Cerner la consommation asiatique de produits de la mer, et son impact sur le reste du monde


Comprenant une très large gamme de produits nutritifs polyvalents, les produits de la mer jouent un rôle déterminant dans les régimes...
En savoir plus


Qu’arrive-t-il aux stocks mondiaux de crevettes d’eau froide ? 3 minutes

  Oct 17, 2016

Si vous vous êtes régalé(e) en mangeant un sandwich aux crevettes ou que vous avez savouré un cocktail de crevettes, il y a des chances que vous ayez été impressionné(e) par le goût sucré et la texture ferme de la crevette nordique d’eau froide (Pandalus borealis), qui représente plus de 70 pour cent des débarquements mondiaux de crevettes d’eau froide et est de loin l’espèce la plus largement commercialisée de la famille.

Instantanément reconnaissables à leur couleur rouge-rosâtre vif qu’elles prennent après la cuisson, ces crevettes de petite taille sont depuis longtemps prisées par les commerces de détail et les restaurants dans les marchés du monde entier. Outre le fait d’être un produit de la mer se prêtant à de nombreuses recettes, les crevettes d’eau froide satisfont également les exigences de nombreux consommateurs soucieux de leur santé. Elles sont en effet une source non négligeable de protéines et de sélénium, sont peu caloriques et ont une teneur élevée en vitamines et en minéraux, y compris en vitamine B12, en zinc et en iode.

DISPONIBILITÉ RÉDUITE

Malheureusement, les stocks de ces crustacés sauvages très convoités ont subi une baisse continue au cours des dix dernières années, passant d’un pic de plus de 450 000 tonnes en 2004 à près de 235 000 tonnes l’année dernière, ce qui signifie que, désormais, l’espèce ne représente plus qu’environ 5 pour cent du stock mondial total de crevettes.

La baisse des captures mondiales est attribuée à de nombreux facteurs, parmi lesquels l’augmentation des stocks de morue, qui sont en expansion dans certaines régions. En effet, les morues ne se contentent pas uniquement de se nourrir de crevettes d’eau froide, mais elles se sont également appropriées d’importantes zones de reproduction des crevettes. Parallèlement, le changement climatique mondial et la hausse de la température de la mer entraînent une éclosion et un développement plus rapides de ces crustacés, ce qui, selon les experts, contribue également à renforcer leur taux de mortalité. S’ajoutent à cela de longues périodes de rude climat hivernal qui peuvent également affecter les stocks lorsque les chalutiers ne sont pas autorisés à pêcher en mer.

S’alignant sur la disponibilité réduite et la forte demande des crevettes d’eau froide, les prix sont restés élevés pendant de nombreux mois. Cette demande a également été exacerbée par la disponibilité réduite des crevettes d’élevage d’eau tiède au cours des trois dernières années.

HABITAT & CROISSANCE

La crevette d’eau froide se trouve, comme son nom l’indique, dans les zones froides des océans Atlantique et Pacifique et abonde particulièrement dans les habitats naturels d’eau froide qui entourent la Norvège, l’Islande le Groenland et le Canada. Elle vit entre 10 et 500 mètres de profondeur, généralement sur des fonds mous et boueux, et se nourrit essentiellement de zooplanctons. De ce fait, les chaluts de fond sont les méthodes de pêche les plus répandues.

En raison du fait qu’elles vivent dans des eaux glacées, les crevettes d’eau froide se développent lentement et ont une durée de vie naturelle avoisinant les six ans. Bien que cette longue période de croissance au sein de cet environnement ne leur confère pas de grandes dimensions, elle contribue en revanche à donner aux crevettes leur saveur particulière.

PÊCHERIES & MARCHÉS

Les deux plus grands fournisseurs de cette espèce sont le Canada et le Groenland, lesquels représentent près de 85 pour cent des prises mondiales, suivis par les États-Unis, la Norvège et l’Islande. Ces crevettes constituent en effet la plus importante ressource halieutique du Groenland et les pêcheurs du pays ont salué des signes précoces d’amélioration de la biomasse au cours de l’an passé.

La plupart des crevettes d’eau froide sont cuites et surgelées dans les minutes qui suivent leur débarquement au sein de navires de pêche modernes, ce qui permet de conserver l’ensemble de leurs arômes naturels et nutriments.

Les crevettes entières sont principalement vendues en Chine, en Suède et en Russie, tandis que le Royaume-Uni et la Suède représentent les principaux marchés sur lesquels s’écoulent les crevettes décortiquées cuites.

Toutefois, le plus grand marché au monde est le Royaume-Uni, qui a importé l’année dernière plus de 40 000 tonnes de ce produit pour une valeur de 316 millions de GBP (367 millions d’euros). Ce débit provient largement du fait que les crevettes d’eau froide sont un ingrédient traditionnel de nombreux menus de Noël.

Malgré la réduction considérable des captures, la plupart des pêcheries de crevettes d’eau froide sont gérées de manière responsable, ce dont témoigne la disponibilité de produits certifiés MSC (Conseil d’intendance des mers) sur le marché.


Comments