La prolifération d’algues frappe le Chili : quelles conséquences pour le commerce du saumon d’élevage ? 3 minutes


Il a été largement fait état d’une prolifération d’algues toxiques (HAB en anglais) ayant causé la mort de millions de saumons Atlantique...
En savoir plus

Saumon atlantique d’élevage : succès mondial, mais baisse de la production en raison des poux de saumon 3 minutes


En tant que produit de consommation, très peu de produits de la mer sont en mesure de rivaliser avec le saumon atlantique d'élevage (Salmo salar)...
En savoir plus

aquaculture

FAO : le stock mondial de poissons d’élevage bat celui des poissons sauvages 3 minutes


L'aquaculture continue de jouer un rôle toujours plus important dans l'approvisionnement mondial en produits de la mer. Effectivement, 2014 a...
En savoir plus


Pourquoi le prix du saumon a-t-il subi autant de variations 3 minutes

  Oct 30, 2017

En tant que produits de consommation, très peu de produits de la mer sont en mesure de concurrencer le saumon atlantique d’élevage à cartes égales en matière de stocks et de demande internationale. L’intérêt croissant pour ce poisson dans le monde a entraîné une augmentation de la production issue de l’élevage du saumon de l’ordre de 384 % depuis 1995, avec une croissance annuelle de 8 %.

Toutefois, nous avons observé l’année dernière une baisse du total des pêches mondiales (moins de 2 millions de tonnes par rapport au chiffre record de 2,3 millions de tonnes en 2015) et de nombreuses parties prenantes du secteur s’attendent à une augmentation marginale de ce résultat lorsque la production de 2017 sera confirmée et ne prévoient pas de hausse importante des stocks pendant encore au moins un an.

Parallèlement à d’autres grandes sources d’alimentation contenant des protéines animales, telles que le porc et l’agneau, le saumon était devenu relativement moins cher au cours des dernières décennies. Mais son prix a récemment augmenté de manière plus conséquente que les autres protéines, empêchant occasionnellement de nombreux acheteurs et transformateurs des principaux marchés d’honorer leurs commandes en raison des prix élevés et de la disponibilité moindre du saumon.

INTERFÉRENCES BIOLOGIQUES

Les questions évidentes portent avant tout sur les raisons expliquant la situation actuelle du secteur du saumon, et notamment sur le fait de savoir pourquoi les éleveurs de saumon ne se contentent pas simplement de produire bien plus de poissons pour résoudre le problème de la stagnation des stocks et celui des prix. Il existe cependant plusieurs raisons à cette tendance en matière d’offre, les plus grands impacts provenant des défis biologiques se produisant naturellement dans des zones d’élevage clés, parmi lesquels on retrouve essentiellement les infestations de poux du poisson en Norvège et les proliférations d’algues au Chili. Traditionnellement, ces deux pays représentent près des deux tiers de la production mondiale de saumon, bien qu’ils aient tous deux connu une baisse de leurs productions respectives de l’ordre de 100 000 tonnes en 2016.

Bien que le marché continue à recevoir un minimum de bonnes nouvelles en termes de portefeuilles de production accrue de saumon, tels que l’Écosse et le Canada dont les productions ont augmenté, ces contributions ont très peu contribué à contrebalancer la baisse globale de l’année dernière. Ainsi, en combinant la raréfaction à la demande sans précédent en matière de saumon, une parfaite perturbation s’est créée, ce qui a permis au prix du saumon d’atteindre des niveaux jusqu’à 40 à 50 % plus élevés que ceux enregistrés seulement quelques années auparavant lors de nombreuses périodes au cours des 12-18 derniers mois.

RÉDUCTION DES RISQUES

Dans le secteur de l’élevage du saumon, on accepte généralement que bien qu’il soit possible de tenter de venir à bout de certains défis de production qui le touchent, le secteur dans son ensemble a plus ou moins atteint un niveau de production dans lequel les limites biologiques sont repoussées et que la croissance future ne peut être rendue possible que par des progrès technologiques radicaux, par le développement de produits pharmaceutiques améliorés et la mise en place de techniques non pharmaceutiques, ainsi que par une amélioration des règlements industriels et de la coopération intersociétés.

Il est quelque peu encourageant de constater que l’industrie du saumon est le pionnier technologique du secteur aquacole. Plusieurs de ses principaux acteurs recherchent activement, à travers de lourds investissements, de nouvelles zones de production, d’autres sources de fourrage, de nouvelles technologies, etc. pouvant contribuer à résoudre les défis biologiques de manière rentable et à offrir davantage de stabilité au marché. Par exemple, la plupart des grands producteurs ont des projets en chantier ou à l’essai qui sont spécifiquement destinés à accroître la production sans impacter le milieu marin ou exposer les poissons à des défis biologiques tels que le pou du poisson. Ces concepts comprennent une technologie intégrée, du matériel entièrement submersible conçu pour résister aux conditions météorologiques les plus mauvaises dans des endroits éloignés et des systèmes d’exploitation terrestres.

Bien que seul le temps pourra nous dire lesquelles de ces innovations, le cas échéant, seront lancées commercialement, le secteur est clairement déterminé à faire rapidement retrouver une tendance à la hausse à la production de saumon, laquelle fera baisser, avec un peu de chance, les prix en conséquence.

PERSPECTIVES À COURT TERME

Il est clair que les prix peuvent augmenter et baisser assez rapidement. Le pou du poisson, les proliférations d’algues et d’autres défis biologiques restant des forces indésirables à prendre au sérieux, sans parler de la demande en forte croissance pour le saumon provenant des régions existantes et nouvelles, nous ne pouvons pas prévoir ce que l’avenir proche nous réserve.

Pittman Seafoods s’engage à suivre attentivement l’évolution du marché, à être flexible et à s’adapter aux prix du marché.


Comments