La prolifération d’algues frappe le Chili : quelles conséquences pour le commerce du saumon d’élevage ? 3 minutes


Il a été largement fait état d’une prolifération d’algues toxiques (HAB en anglais) ayant causé la mort de millions de saumons Atlantique...
En savoir plus

Saumon atlantique d’élevage : succès mondial, mais baisse de la production en raison des poux de saumon 3 minutes


En tant que produit de consommation, très peu de produits de la mer sont en mesure de rivaliser avec le saumon atlantique d'élevage (Salmo salar)...
En savoir plus

aquaculture

FAO : le stock mondial de poissons d’élevage bat celui des poissons sauvages 3 minutes


L'aquaculture continue de jouer un rôle toujours plus important dans l'approvisionnement mondial en produits de la mer. Effectivement, 2014 a...
En savoir plus


La prolifération d’algues frappe le Chili : quelles conséquences pour le commerce du saumon d’élevage ? 3 minutes

  Mar 17, 2016

Il a été largement fait état d’une prolifération d’algues toxiques (HAB en anglais) ayant causé la mort de millions de saumons Atlantique d’élevage (Salmo salar) au sud du Chili au cours des premières semaines de l’année et ayant touché un grand nombre des principales fermes d’élevage de la région.

Cette prolifération représentant toujours une menace pour la production chilienne, ce qui suscite des inquiétudes croissantes au sujet des stocks et des prix futurs, nous pensons, chez Pittman Seafoods, qu’il est important de faire le point sur la situation actuelle et de tenter d’offrir un point de vue équilibré d’après nos connaissances actuelles.

NIVEAUX DE PRODUCTION

Le Chili occupe depuis longtemps la deuxième place du podium en tant que plus grand pays producteur de saumon d’élevage au monde (derrière la Norvège) et était censé produire 630 000 tonnes de poisson (Équivalent Poisson Entier) en 2016. On s’attendait à ce que la production du pays d’Amérique du Sud pour 2017 soit inférieure d’environ 10 % à celle de 2016 en raison du fait que les fermes stockent moins de biomasse pour tenter d’améliorer leur rentabilité. À présent, suite au récent cas de prolifération, les analystes prévoient que les volumes chiliens de 2016 et de 2017 subiront tous deux une baisse supplémentaire de 15 à 20 %.

LA MENACE

Bien que les défis liés aux poux de mer aient fait les gros titres, ces parasites d’origine naturelle ayant coûté chaque année des centaines de millions de dollars aux éleveurs de saumon, les proliférations d’algues (notamment les algues toxiques) peuvent être tout aussi létales pour les stocks.

Une prolifération d’algues est une accumulation rapide d’algues d’eau douce ou d’algues marines. Toutefois, comme leur nom l’indique, les proliférations d’algues toxiques sont bien plus menaçantes puisqu’elles impliquent la présence de phytoplancton toxique ou nocif. Elles peuvent provoquer des effets indésirables chez de nombreux organismes aquatiques, dont les mammifères marins et les oiseaux de mer, sans oublier bien sûr les poissons à nageoires.

Dans le cas de ces derniers, non seulement les proliférations asphyxient les poissons en éliminant l’oxygène de l’eau, mais certaines espèces de planctons possèdent des spicules pointus susceptibles d’endommager leur tissu branchial, ce qui expose davantage les stocks de poissons à la maladie.

GESTION DES CONSÉQUENCES

Du point de vue de l’élevage piscicole, si une prolifération est détectée assez tôt, les exploitants des fermes peuvent prendre plusieurs mesures en vue de réduire son impact. Ces dernières comprennent :

  • L’interruption des protocoles alimentaires, afin d’encourager les poissons à rester plus au fond de la colonne d’eau.
  • Le déploiement de barrières de protection autour des cages.
  • L’utilisation de pompes à oxygène comprimé dans les cages et le pompage pour faire remonter l’eau non polluée se trouvant en profondeur sous le site d’aquaculture en cages.

De plus, les systèmes par satellite et de surveillance à distance sont toujours plus utilisés afin de prévoir les cas de prolifération.

DANGER NATUREL

Les experts restent encore très partagés quant à la principale cause de ces proliférations, mais il est généralement admis que, dans la plupart des cas, il s’agit d’un phénomène naturel pouvant se produire au sein de différents habitats, allant des eaux de mer relativement limpides aux eaux enrichies en substances nutritives près des sites côtiers.

Parallèlement, la fréquence et la gravité des proliférations dans certaines zones géographiques ont été reliées à une augmentation des charges nutritives en provenance des activités humaines. Et bien que l’industrie aquacole soit parfois accusée de contribuer potentiellement à ce problème, elle peut montrer du doigt les proliférations qui se produisent régulièrement dans des régions au sein desquelles l’élevage de poissons n’a pas lieu.

De plus, bien que le Chili fasse l’objet de proliférations d’algues toxiques la plupart des années, la toute dernière prolifération a été intensifiée par les effets d’El Niño.

 

grafiekfrPERSPECTIVES À COURT TERME

Pour l’instant, il est trop tôt pour que les éleveurs de saumon chiliens puissent confirmer combien leur coûtera la dernière prolifération d’algues toxiques d’un point de vue individuel ou du point de vue du secteur dans son ensemble. Par le passé, lorsqu’un taux de mortalité aussi élevé a été atteint, les pisciculteurs ont subi de grosses pertes financières, bien que cette fois-ci, la plupart des grands acteurs aient déjà annoncé que les pertes de poissons seraient couvertes par leur assurance.

Mais du point de vue plus large de la chaîne d’approvisionnement, avec des taux de mortalité élevés et une moindre disponibilité des produits, on s’attend à ce que le prix du saumon augmente toujours davantage, du moins à court terme. Il ne nous reste plus qu’à patienter pour constater quels seront le montant et la durée de l’augmentation.

Pittman Seafoods s’approvisionne en saumon Atlantique aussi bien en Norvège qu’au Chili et possède également sa propre unité de production au sein du second.

La prolifération d’algues frappe le Chili : quelles conséquences pour le commerce du saumon d’élevage ?


Comments